Encore les vélos

L’association Pro Vélo a encore frappé1. Elle exige que, lors des dépassements, la distance séparant les voitures des cyclistes soit d’un mètre cinquante et non plus simplement suffisante comme le prévoit la loi actuellement.

«La résolution adoptée à l'unanimité par ses délégués exige que la Confédération définisse des normes légales et en informe les usagers de la route. Elles doivent être accompagnées de mesures de sensibilisation pointant les dangers de dépassements trop rapprochés.»

Ces messieurs-dames exigent. Quel toupet! En plus, ils prescrivent des mesures qui ne seront pas gratuites. Vont-ils financer l’opération? Sûrement pas. Les impôts de tous ceux qui sont importunés par les cyclistes égocentriques serviront à favoriser le cyclisme, car, il ne faut pas l’oublier, «le dépassement trop rapproché peut décourager une partie de la population de pratiquer le vélo». Quelle horreur!

Il y a aussi bien chez les automobilistes que chez les cyclistes des gens polis et des malotrus. Les automobilistes de la première catégorie n’ont pas besoin de loi pour veiller à ne pas frôler les cyclistes lors de dépassements. Les cyclistes bien élevés se tiennent suffisamment à droite pour que le dépassement soit facilité. Ce sont les autres qui créent les problèmes. Les automobilistes qui passent trop près d’un cycliste roulant correctement sont aussi ceux qui zigzaguent sur les autoroutes sans se préoccuper des règles de la circulation. Les cyclistes qui empêchent les dépassements parce qu’ils occupent le milieu de la chaussée sont aussi ceux qui brûlent les feux rouges. Et tous ces gens sont insensibles aux mesures de prévention et de sensibilisation.

Ils sont indécrottables et le resteront.

M. P.

 

1 https://www.tdg.ch/suisse/Vers-une-distance-legale-pour-depasser-les-velos/story/24282716.

Thèmes associés: Société

Cet article a été vu 72 fois

Recherche des articles

:

Recherche des éditions