Rappel

Amnesty International ne s’intéresse pas aux dirigeants séparatistes catalans emprisonnés, car «ils sont accusés d’actes pouvant constituer un délit».

Je me permets de rappeler que le fondateur de cette noble association, Sean Mac Bride, fut membre de l’IRA (Irish Republican Army), qui s’était donné pour but de bouter les Britanniques hors d’Irlande du Nord, pas très légalement… et pas en douceur.

M. P.

Thèmes associés: Histoire - Justice

Cet article a été vu 50 fois

Recherche des articles

:

Recherche des éditions