On devrait davantage lutter contre la bêtise

PolluxLe Pamphlet n° 470 Décembre 2017

[Réflexion pour l’Avent et lavant-Noël, alors que les chrétiens d’ailleurs bravent maintes violences pour célébrer la venue du Christ, tandis que ceux d’ici se font discrets pour ne pas choquer le clergé du laïcisme et des religions étrangères.]

Parmi les lieux communs qui ruissellent dans les conversations médiocres et sur les réseaux sociaux, il y a l’idée que les religions sont la cause des pires horreurs commises dans nos sociétés et qu’elles rendent leurs adeptes stupides, aveuglément dociles et inutilement méchants. S’il n’y avait plus de religions, les êtres humains du monde entier vivraient en paix et heureux…

Comment expliquer alors que des horreurs et des massacres aient été commis au cours de l’histoire au nom de la lutte contre les religions? Comment expliquer que les gens qui, aujourd’hui, s’expriment régulièrement contre les religions se révèlent, eux aussi, hargneux, méchants et intolérants? Et comment expliquer qu’on trouve dans chaque religion – à ce qu’il nous semble – des gens qui ont un comportement correct, respectueux et intelligent?

La réalité est que la bêtise et la méchanceté humaines n’ont juste rien à voir avec la religion. Celle-ci peut au mieux servir de catalyseur, de prétexte ou de point de fixation, mais elle n’est absolument pas indispensable à l’expression des mauvais penchants qui sommeillent, hélas, en toute âme humaine. Et tout le fiel déversé sur «les religions» – en réservant souvent une place prépondérante au christianisme, pour rester politiquement correct, ou pour régler ses comptes avec telle enfance malheureuse ou tel parent détesté – participe précisément de la bêtise et de la méchanceté humaines.

Plutôt que de lutter contre la religion, on ferait mieux de lutter contre la bêtise.

Pollux

Thèmes associés: Religion - Société

Cet article a été vu 281 fois

Recherche des articles

:

Recherche des éditions