Bonne idée

L’Union européenne a établi une liste noire de dix-sept paradis fiscaux situés hors de ses frontières – évidemment! – et une «liste grise» de quarante-sept pays qui sont censés bien se conduire en matière fiscale, mais qui continuent à faire l’objet d’une surveillance.

La Suisse en fait partie. Comme c’est pénible!

Peut-être l’autorité fédérale pourrait-elle débloquer un autre petit milliard histoire de s’attirer la bienveillance et la mansuétude de ses surveillants.

M. P.

Thèmes associés: Politique fédérale - Politique internationale

Cet article a été vu 224 fois

Recherche des articles

:

Recherche des éditions