Encore un mensonge

La presse était dans tous ses états le 17 janvier: elle soupçonnait en effet la Maison Blanche d’avoir triché sur la taille du président Trump pour éviter à celui-ci d’entrer dans la catégorie des obèses.

Cette affaire obscure mérite la plus grande attention, car la Maison Blanche prétend, paraît-il, que le président mesure 192 centimètres alors que son permis de conduire ne lui en accorde que 190, pour 239 pounds (108,4 kilos), ce qui fait de lui un obèse selon les critères de l’IMC (indice de masse corporelle).

On ne sait pas encore qui sera chargé d’enquêter sur ce nouveau mensonge. Le plus simple serait de le traiter conjointement avec l’ingérence supposée de la Russie dans la campagne électorale de 2016.

Je trouve tout de même que Donald Trump, si obèse soit-il, a meilleure allure que l’ex-président français François Hollande, dont on avait l’impression qu’il se mettrait à rouler si on lui donnait une chiquenaude. Curieusement, aucun journaliste ne s’est jamais préoccupé de son indice de masse corporelle. Personne non plus ne se soucie des rondeurs de Mme Merkel ni de la maigreur du président Macron.

Il est vrai que personne ne se donne la peine d’ajouter deux centimètres à leur taille pour donner du grain à moudre aux gens de presse.

M. P.

Thèmes associés: Facéties - Médias - Politique internationale

Cet article a été vu 346 fois

Recherche des articles

:

Recherche des éditions