Conseillères fédérales

Depuis la démission des conseillers fédéraux Doris Leuthard et Johann Schneider, des voix féminines et féministes s’élèvent pour que les successeurs des sortants soient deux femmes.

Pourquoi pas, s’il est démontré que les femmes en question sont les meilleures parmi les candidats?

Mais ce n’est pas l’idée des défenseurs de la cause féminine. Ce qu’ils veulent, c’est que deux femmes soient élues parce qu’elles sont femmes, indépendamment de leurs qualités. Autrement dit, tant pis si elles sont nulles, du moment qu’elles sont femmes.

Qui s’élèvera contre cette insultante discrimination?

M. P.

Thèmes associés: Egalité, discriminations - Politique fédérale

Cet article a été vu 45 fois

Recherche des articles

:

Recherche des éditions