Tabou

Lors des dernières élections législatives d’Andalousie, le parti «d’extrême droite» Vox a obtenu douze sièges au Parlement, ce qui a évidemment consterné les autres mouvements, en particulier ceux de la gauche et de la «gauche radicale» – il semble que la notion d’«extrême gauche» soit en voie de disparition, l’extrémisme devant rester l’apanage des «fachos».

C’est la première fois qu’un parti dit d’extrême droite obtient un succès électoral depuis la mort du général Franco et l’avènement en Espagne de cette splendide invention qu’est la démocratie parlementaire.

Aussi 20 minutes du mardi 4 décembre titrait-il: Les Andalous ont brisé le tabou de l’extrême droite.

C’est oublier un peu vite que les tabous de la presse et des politiciens ne sont pas forcément ceux des populations. (mp)

Thèmes associés: Médias - Politique internationale

Cet article a été vu 138 fois

Recherche des articles

:

Recherche des éditions