Pourquoi la Suisse?

La Suisse ayant refusé, pour des motifs juridiques, d’autoriser le navire de transport d’émigrants Aquarius à naviguer sous pavillon helvétique, il semble qu’aucun autre pays ne puisse plus être sollicité par Médecins sans frontières et SOS Méditerranée. Aussi ces derniers ont-ils renoncé, au moins provisoirement, à leurs activités de sauvetage en Méditerranée.

Il n’est naturellement pas question que ces ONG envisagent d’être, ne serait-ce qu’en partie, responsables des malheurs de l’Aquarius. Au contraire, elles considèrent que leur action a été sabotée par les Européens et attendent de la Suisse qu’elle cherche une solution.

Pourquoi nous?

Peut-être les sauveteurs contrariés tablent-ils sur la fameuse tradition humanitaire de notre pays. Mais je crois plutôt qu’ils comptent sur le goût pervers de nos autorités – encouragées par toutes sortes de donneurs de leçons «humanistes» – pour la mauvaise conscience, voire l’auto-flagellation.

Ça peut marcher! (mp)

Thèmes associés: Immigration - Politique fédérale

Cet article a été vu 68 fois

Recherche des articles

:

Recherche des éditions