Subversion par un mot!

La subversion totale que subit l’Occident actuellement trouve son expression, devenue courante, dans un mot: phobie. La signification de ce mot est une peur irrationnelle. On veut nous faire croire que tel est effectivement le cas de la crainte de l’homosexualité et de celle de l’islam. Or rien n’est au contraire plus rationnel que de craindre ce que l’Ecriture Sainte, notamment par saint Paul, dans le Nouveau Testament, condamne explicitement comme un vice abominable. Quant à l’islam, il nous suffira, dans ce propos, de citer un seul exemple, mais significatif: le jugement d’un ancien musulman, Abbas Abdelnour, ancien imam diplômé de l’université islamique du Caire et docteur ès lettres de la Sorbonne.

Voici ce qu’il écrit dans un livre intitulé La barbarie dans le Coran: «Outre les incohérences, les contradictions et les bizarreries qu’on y rencontre, ce recueil regorge de propos barbares et indignes de l’homme, du prophète Mahomet et même d’Allah lui-même.» Exemples: contre les non-musulmans: «Tuez-les partout où vous les rencontrerez.» (Sourate 2, verset 191). «Frappez de terreur l’ennemi d’Allah et le vôtre.» (Sourate 9, verset 14). Sur la femme: «Vos femmes sont pour vous un champ de labour. Allez à votre champ comme vous le voudrez.» (Sourate 2, verset 23). Le Coran divinise Mahomet dans la sourate 48, versets 8 à 10. Sur les prisonniers de guerre, qui doivent être tués: «Il n’a jamais été donné à un prophète de faire des prisonniers sans commettre de grands massacres sur la terre.» (Sourate 8, verset 67).

L’auteur de ces citations commente: «Comment pouvons-nous entrer dans un nouveau millénaire sans expulser toutes ces eaux grasses, et nous libérer de toutes ces hordes, de tous ces fardeaux, notamment en rejetant toute cette barbarie que le Coran nous inflige?»

Reprenons ici  la conclusion d’un islamologue originaire du Maghreb, Jean Alcader: «L’islam n’est finalement que l’antithèse de l’enseignement évangélique: la charité, le respect de l’autre, la tolérance ou même le pardon.»

L’islamophobie est donc éminemment rationnelle, tout comme l’homophobie.

Michel de Preux

Thèmes associés: Religion

Cet article a été vu 67 fois

Recherche des articles

:

Recherche des éditions