Référendum

L’article 261bis du code pénal suisse, pour lequel, comme nos lecteurs le savent, nous éprouvons une tendresse particulière, s’orne, depuis la session d’hiver du Parlement fédéral, d’un nouveau fleuron: la lutte contre la discrimination et l’incitation à la haine en raison de l’orientation sexuelle, plus communément qualifiée de lutte contre l’homophobie.

Dans la mesure où il est impossible d’obtenir l’abrogation de l’article 261bis CP, nos parlementaires étant majoritairement trop politiquement corrects, trop poltrons ou trop soucieux de leur réélection, autant en faire une sorte de fourre-tout, dans lequel on introduira pêle-mêle, au fil du temps, la lutte contre l’antispécismophobie, la lutte contre l’antisexismophobie, la lutte contre l’antitabagismophobie, la lutte contre la vélocipédistophobie, la lutte contre l’emmerdeurophobie, et, à terme, compte tenu de la rapide évolution des mœurs, la lutte contre la pédophilophobie et la lutte contre la zoophilophobie.

De la sorte, les magistrats chargés de juger les innombrables suspects de phobies diverses seront à ce point surchargés qu’ils finiront par crier grâce.

Je suis donc tout à fait favorable à ce qu’on entame le processus en ajoutant dès maintenant aux autres délits réprimés par la «loi bâillon» la discrimination et l’incitation à la haine en raison de l’orientation sexuelle.

Néanmoins, respectueuse de la liberté de pensée et d’expression de tous mes concitoyens, désireuse de voir s’instaurer un vaste débat populaire sur l’opportunité d’introduire l’homophobie dans l’article 261bis CP, je recommande aux lecteurs du Pamphlet de signer et de faire signer le référendum lancé par l’Union démocratique fédérale contre la modification du 14 décembre 2018 du Code pénal et du Code pénal militaire (Discrimination et incitation à la haine en raison de l’orientation sexuelle)1.

M. P.

 

1 Nous vous offrons la possibilité d’imprimer des listes directement depuis notre site. Lesdites listes doivent être renvoyées pour le 23 mars. Il n’y a donc pas de temps à perdre.

Thèmes associés: Egalité, discriminations - Politique fédérale

Cet article a été vu 96 fois

Recherche des articles

:

Recherche des éditions