Congé paternité

Il est beaucoup question depuis quelque temps d’octroyer aux pères un congé paternité, qui devrait leur permettre de passer du temps avec leurs nouveau-nés.

Des esprits mesquins contestent cette mesure au nom de vils motifs économiques ou de stupides idées réactionnaires.

Mais il faut bien voir que l’égalité des sexes – oups! l’égalité des genres! – rend ce congé indispensable. A mon avis, il faudrait même trouver un harnachement qui permettrait aux pères de fixer autour de leur poitrine des mini-biberons, afin qu’ils puissent eux aussi goûter aux joies de l’allaitement.

Et puis, il faut penser à tous ces malheureux enfants qui, dès la fin des congés maternité et paternité des auteurs de leurs jours, passeront la plus grand partie de leur vie dans des crèches, puis dans des jardins d’enfants, puis à l’école complétée par l’accueil pour enfants en milieu scolaire. Il faut tout de même bien qu’à leur naissance ils profitent un peu de leurs parents libérés pour un temps de toute obligation professionnelle.

On ne sait pas trop quelle forme prendra le congé paternité. Mais, promis juré, il ne s’agira en aucun cas de vacances supplémentaires! (mp)

Thèmes associés: Egalité, discriminations - Politique fédérale

Cet article a été vu 172 fois

Recherche des articles

:

Recherche des éditions