On demande des sous

La caserne des gardes suisses du Vatican tombe en ruines. Elle doit être entièrement reconstruite. Les autorités de l’Etat pontifical ont accepté de cofinancer les travaux de planification.

Comme il n’est pas si riche qu’on le croit, l’Etat du Vatican n’en fera pas plus et compte sur  la Fondation pour la rénovation de la caserne de la Garde Suisse pontificale – fondée à Soleure en 2016 et soumise aux autorités de surveillance de la Confédération suisse et du canton de Soleure – pour financer l’opération de quelque cinquante-cinq millions de francs1. Le Vatican apportera son aide – ça ne mange pas de pain – pour la récolte à l’étranger de fonds qui seront transmis à la fondation suisse. En effet, «le Saint-Siège soutient et encourage le projet en recommandant un généreux accueil de celui-ci», selon un cardinal tout réjoui.

Aux dernières nouvelles, c’est Mme Doris Leuthard, ancienne conseillère fédérale, qui se chargera de trouver des fonds en Suisse.

Pendant ce temps, le pape sillonne le monde pour promouvoir un impossible dialogue inter-religieux et fraterniser avec les ennemis du christianisme. Il ferait mieux de rester chez lui et de financer la caserne de ses gardes avec l’argent ainsi économisé.

 

1 https://www.cath.ch/newsf/garde-suisse-un-appel-aux-dons-pour-reconstruire-la-caserne/.

Thèmes associés: Religion

Cet article a été vu 76 fois

Recherche des articles

:

Recherche des éditions