Drôle de logique

L’imagination des femmes en lutte est sans limite. N’ont-elles pas eu l’idée de remplacer, dans la nuit du 13 au 14 juin, le guet de la  cathédrale de Lausanne, qui depuis six cent quatorze ans est toujours un homme? Elles ont donc fait savoir le 5 juin par voie de presse que quatre d’entre elles annonceraient du haut du beffroi les heures de la nuit et le début de la grève des femmes, afin, évidemment et une fois encore, de sensibiliser la population à la question de l’égalité hommes-femmes – pardon! de l’égalité femmes-hommes.

J’avoue que je trouve un peu curieux ce besoin de sensibilisation récurrent. La population ne verrait-elle pas sans aide les criantes inégalités dont souffrent les femmes suisses? Les gens sont-ils irrémédiablement stupides?

En tout état de cause, il me semble qu’avouer qu’il faut quatre «guettes» pour remplacer un seul guet n’est pas un argument très convaincant.

Thèmes associés: Egalité, discriminations

Cet article a été vu 93 fois

Recherche des articles

:

Recherche des éditions