Partager n’est pas aisé

Le Parti socialiste ouvrier espagnol, le PSOE, a gagné les dernières élections au Parlement. Très satisfaits d’eux-mêmes, les socialistes cherchent le moyen de faire confirmer leur chef de file, Pedro Sanchez, comme président du gouvernement, afin qu’il forme un exécutif composé uniquement de membres de son parti. Bien. Le problème est le suivant: le parti socialiste n’a pas la majorité absolue et les partis de droite se refusent à l’abstention pour le laisser monter sur le trône. La seule solution consiste donc à obtenir le soutien de la nébuleuse Podemos, menée par Pablo Iglesias, qui est tout disposé à soutenir le projet, pour autant que son parti obtienne un certain nombre de ministères. Or Pedro ne l’entend pas de cette oreille. Il veut bien mettre sur le papier quelques objectifs communs, mais partager le pouvoir, c’est niet.

Il faut comprendre le pauvre Pedro. Depuis la transition, les socialistes ont remplacé le Parti populaire lorsque ce dernier perdait des voix et lui ont laissé la place lorsque c’était l’inverse. Ça s’appelait le bipartisme. Mais cette époque est révolue et il y a maintenant dans la cour de récréation deux nouveaux petits camarades avec lesquels il faut compter. Ciudadanos à droite et Podemos à gauche. Ça en fait des votes perdus! Alors, bien sûr, il faut apprendre à partager et on sait combien c’est difficile au début; mais tout s’apprend.

Car la démocratie parlementaire est essentiellement faite de négociations et de compromis, qui donnent des solutions qui ne satisfont pleinement personne, mais dont la grande vertu est de produire des effets à long terme, car tout le monde a pu y mettre son grain de sel. C’est cette stabilité qui est nécessaire au bon fonctionnement de la société.

Nous verrons bien dans quelques jours si le petit Pedro assimile les règles de la démocratie ou s’il boque et convoque de nouvelles élections.

Michel Paschoud

Dernière heure: le roi Philippe VI ne proposera aucun candidat au poste de président du gouvernement. Les élections auront lieu le 10 novembre.

Thèmes associés: Politique internationale

Cet article a été vu 184 fois

Recherche des articles

:

Recherche des éditions