Couac

A ce qu’on nous raconte, le G7, raout international, qui réunit les dirigeants des sept pays les plus industrialisés ou prétendus tels – jusqu’en 2014, ils étaient huit, mais la Russie a été exclue du groupe pour cause de guerre d’Ukraine et de récupération de la Crimée –, s’est déroulé fin août sous le signe de la détente1. Il paraît que même le président Trump s’est montré conciliant! On croit rêver!

L’abominable homme de Washington aurait d’ailleurs décidé de persévérer dans cet esprit et annoncé son intention d’inviter le président Poutine au prochain G20 – autre mafia réunissant des grands de ce monde –, qui aura lieu aux Etats-Unis l’année prochaine. Cette politique de la main tendue devrait réjouir tous les esprits épris de concorde.

Eh bien, non! Pour le rédacteur du communiqué publié par 20 minutes, cette annonce constitue le «seul couac» d’un sommet par ailleurs marqué par «une rare unité»! (mp)

 

1 20 minutes du 27 août 2019.

Thèmes associés: Médias - Politique internationale

Cet article a été vu 74 fois

Recherche des articles

:

Recherche des éditions