Mondialisme et chaos

L’évolution de nos sociétés vers le mondialisme, qui semble inéluctable, débouche sur un paradoxe. Ce n’est pas, en effet, un ordre politique transcendant les Etats qui se prépare, mais, à travers l’émiettement progressif de leur souveraineté, c’est un désordre législatif aussi destructeur que puissant par son caractère universel! L’immigration des musulmans en Europe occidentale nous annonce cette menace.

Pendant que nous détruisons le droit de famille en dénaturant l’institution du mariage et en manipulant le droit de filiation au gré des désirs les moins justifiés – et, il faut le dire, au mépris des droits de l’enfant à une ascendance naturelle protégée, dont au surplus la stabilité doit être favorisée par la loi –, nous risquons de provoquer en outre des conflits entre Européens d’origine chrétienne et musulmans immigrés sur ces sujets sensibles, rejetés par eux au nom de leur propre croyance.

L’unité du genre humain, qui est un fait, dépend néanmoins, dans son organisation politique, de fondements moraux et métaphysiques, religieux également, universellement admis. Ces conditions ne sont pas remplies aujourd’hui.

L’unité politique du monde dépend de son unité spirituelle. Celle-ci doit être recherchée en priorité, faute de quoi les divisions religieuses deviendront elles-mêmes des causes de conflits sociaux et politiques. L’Europe en a connu au temps de la Réforme protestante. De tels conflits pourraient renaître avec l’islam.

La civilisation moderne touche là ses limites. Elle veut faire des principes religieux et moraux de simples opinions. Une telle prétention se heurtera inéluctablement au mur des convictions. Le laïcisme ne s’imposera pas, notamment aux musulmans. Dans ces conditions, la séparation des Etats constitue une garantie de paix et de sécurité relative à la mesure des faiblesses spirituelles de l’homme. Elle est un moindre mal dans 1’état actuel de l’humanité. Ce mal ou ce défaut est un bien, même s’il ne s’agit que d’un bien relatif.

Michel de Preux

Thèmes associés: Immigration - Politique internationale - Religion

Cet article a été vu 76 fois

Recherche des articles

:

Recherche des éditions