Gare au scepticisme

Le scepticisme ne doit pas être confondu avec la septicémie, laquelle est une infection bactérienne du sang, qui peut provoquer un choc septique et entraîner la mort physique, alors que le scepticisme est une affection de l’esprit, qui peut provoquer des réactions choquées de votre entourage de gauche et entraîner votre mort sociale.

Les pires déviances politiques marquées du sceau de l’infamie sont généralement provoquées par le scepticisme: eurosceptiques et climato-sceptiques sont deux des exemples les plus connus, mais bien qu’il n’y ait pas de néologismes créés pour eux, ceux qui doutent de la version officielle du 11 septembre, du pacifisme de l’islam et du bénéfice de l’égalité des sexes ou de l’immigration de masse sont immédiatement regardés de travers et taxés de provocation, voire de populisme…

Je dois admettre que je suis en général, et a priori, sceptique. C’est à mon sens une vertu qui devrait être enseignée aux enfants dès leur plus jeune âge. Être sceptique ne signifie pas que l’on ne croit à rien, mais que l’on commencera avant toute chose par faire preuve d’esprit critique vis-à-vis de l’information que l’on reçoit. Dans un monde en pleine mutation, où internet nous permet d’accéder à une quantité de données inimaginable, le premier réflexe doit être la mise en doute de tout. Le phénomène des fake news n’est en réalité pas nouveau, mais la facilité que les réseaux sociaux offrent pour les diffuser a considérablement augmenté leur capacité de nuisance.

Il y a un indice qui ne trompe pas et doit immédiatement nous pousser à faire preuve de scepticisme: c’est lorsque intervient un élément moral dans le message que l’on reçoit. La terre est en danger; donc il est juste et bon de taxer à tout va pour la sauver. Il est immoral que subsiste une différence inexpliquée entre les revenus des hommes et des femmes; il est donc urgent de légiférer et d’introduire des quotas. Il y a des régions du monde où règne la misère; il est donc moralement indéfendable de ne pas faire venir tout de suite chez nous tous ceux qui en émettent le désir.

Le scepticisme m’a empêché de renvoyer à tous mes contacts les messages me promettant le premier prix de l’euromillion si je les transmettais à mille personnes et la mort dans les pires souffrances si je ne le faisais pas.

Alors s’il vous plaît, soyez sceptiques et apprenez à vos enfants à l’être; ainsi ceux qui cherchent à nous manipuler en seront peut-être pour leurs frais.

Michel Paschoud

Thèmes associés: Divers - Médias - Politiques diverses - Société

Cet article a été vu 77 fois

Recherche des articles

:

Recherche des éditions