Ne dites pas…

Ne dites pas: «La Commission européenne s’apprête à financer un projet qui permettra de substituer la viande par un produit à base de féculents. Quel bonheur!» Dites: «La Commission européenne s’apprête à financer un projet qui permettra de remplacer la viande par un produit à base de féculents. Quel bonheur!»

On pourrait dire aussi: «La Commission européenne s’apprête à financer un projet qui permettra de substituer à la viande un produit à base de féculents. Quel bonheur!»

Réjouissons-nous donc en chœur du merveilleux avenir gastronomique qui nous attend.

Le pinailleur

Thèmes associés: Coups de griffe - Divers - Politiques diverses

Cet article a été vu 165 fois

Recherche des articles

:

Recherche des éditions