En direct de Sirius

Soyons sérieux et allons-y! (pendant qu'il en est encore temps)

«Il y a pire que le bruit des bottes, c'est le silence des pantoufles.»

Auteur inconnu

Interdiction des minarets en Suisse, du port de la burqa en Belgique et bientôt en France sarkozyenne… Ce n'est pas en administrant sans cesse de nouvelles preuves de la sénescence d'un système «démocratique» occidental en pleine putréfaction que nous éviterons la guerre de religions qu'on nous mijote en sous-main, derrière les tartuferies pro-sionistes et anti-iraniennes. De telles interdictions ne valent que pour autant que l'on soit en mesure de montrer sa détermination à tenir son terrain – détermination invalidée par tout un réseau de lois débilitantes précisément mises en place pour entraver le peuple dans ses aspirations à une identité propre et à une patrie inviolable. Comment veut-on empêcher ceux qui sont partis en 732 de revenir en 747 – selon une boutade en cours – lors même que nos gouvernements se voient imposer par des instances supra-étatiques (ONU, UNESCO, UE), au nom de la pensée unique, la construction de pistes d'atterrissage pour charters « droidlomesques » ?

Si l'on veut vraiment stopper le processus de destruction concocté et mis en branle par les vindicatifs qui ont vu, avec l'apparition du Christ, leur masse humaine de manipulation se tarir au profit d'indésirables nouveaux venus, il convient d'arrêter de battre une coulpe à l'allemande, sournoisement imposée par des malins à des naïfs, et de se préoccuper des moyens susceptibles de réapprendre aux peuples chrétiens à relever la tête et à porter leur regard vers le haut.

Tout porte à croire que l'Eglise en est consciente. C'est pourquoi, désormais, on la ronge à bouchées doubles.

Une fidèle d'Abellio nous rappelait récemment qu'il avait mis en scène, dans un de ses romans métaphysiques, un héros chargé d'accentuer la chute des civilisations pour que le renouveau arrive plus vite encore: «Je te pousse parce que tu tombes» (et non l'inverse!) Le renouveau à ce prix… pourquoi pas ? Mais les indices ne manquent pas qui nous portent à penser qu'il nous faudra, auparavant, passer par un pénible tour de servitude. Et si les nouveaux «maîtres» sont à la mesure de la «gouvernance» que leurs valets acéphales s'efforcent de nous administrer en clystères à coup de prescriptions, que de jours mornes à venir pour nos peuples!

Notre Occident abruti de matérialisme, dans lequel les interdits d'hier, hormis l'indispensable pédophilie, sont devenus les petites vertus d'aujourd'hui, peut encore réagir… Mais il faut, pour ce faire, virer les clowns, réapprendre les lois naturelles, retrouver le chemin de l'esprit et convertir le lard en muscle. Sommes-nous prêts?

Lorsque le fer prime l'or

16.4.2010, 12 h.15: à la chute du marteau, la Croix de Fer de première classe remise en 1918 à certain caporal autrichien, volontaire au 16e régiment d'infanterie bavarois, est adjugée pour 180'000 euros (221'400 euros, commission et TVA comprises), achat qui met le prix du gramme de fer à un peu plus de 13'000 euros soit, à l'heure où nous rédigeons le présent texte, quatre cent septante-trois fois celui du gramme d'or.

Le secret de ces enchères exponentielles emporte avec lui – privilège de l'acquéreur –, comme une coquetterie, une cruelle incertitude : nul ne saura jamais si cette spectaculaire envolée est à attribuer au courage ou à la notoriété du décoré.

Avis aux pèlerins

Un récent périple dans cinq pays du Moyen-Orient à forte prédominance musulmane nous a permis de vérifier qu'en dépit de leur président les Français sont toujours particulièrement bien accueillis, et nous n'avons noté aucune animosité à la présentation d'un passeport helvétique.

Faits de société – Testez votre mémoire: XXe et XXIe siècles

Trouvez – sans recourir à internet – le point commun entre ces dix célébrités: Cornfeld (Bernie), Flatto-Sharon (Samuel), Hanau (Marthe), Joanovici (Joseph), Katzenellenbogen (Edwin), Lansky (Meyer), Lustig (Viktor), Madoff (Bernard), Stavisky (Alexandre), Sirven (Alfred)1.

Max l'Impertinent

1 La seule réponse correcte est: «Ils ont tous été impliqués dans des affaires financières troubles.»

Thèmes associés: Coups de griffe - Humeur

Cet article a été vu 1312 fois

Recherche des articles

:

Recherche des éditions