Une «Eglise» qui divise

L'EERS et la CES devraient (…) rejoindre l'alliance «United4Rescue Rescue Together», créée à l'initiative de l'Eglise protestante d'Allemagne (EKD) (…). L'alliance veut envoyer un navire de sauvetage supplémentaire en Méditerranée 1.

Nous voilà bien! A peine rebaptisée abusivement Eglise évangélique réformée de Suisse (EERS), l’ex-Fédération des Eglises protestantes de Suisse (FEPS) démontre que, loin de rassembler les protestants helvétiques, elle s’emploie à les diviser.

Le sujet des migrants et de leur accueil ne fait pas l’unanimité dans les paroisses des Eglises cantonales, pas plus que le mariage pour tous ou d’autres sujets de nature politique.

En prenant parti sur ces sujets, au nom de tous et, bien entendu, en s’abstenant de consulter les principaux intéressés, à savoir les fidèles, sans qui il n’y aurait pas d’Eglises et a fortiori pas d’EERS, cette dernière contribue directement, sinon volontairement, à la dissolution de l’unité paroissiale et à la désertion des paroissiens.

La plupart de nos églises sont presque vides. Encore un effort des «autorités ecclésiastiques de Suisse» et on pourra les transformer en mosquées.

 

1 https://www.20min.ch/ro/news/suisse/story/Une-petition-veut-stopper-les-noyades-de-migrants-20724303.

Thèmes associés: Immigration - Religion

Cet article a été vu 98 fois

Recherche des articles

:

Recherche des éditions