Quelle surprise!

Un délinquant condamné à trente mois de prison par le Tribunal de Vevey pour avoir attaqué une banque Raiffeisen en août 2018 a fait recours au Tribunal cantonal1.

Mal lui en a pris, puisqu’il a récolté six mois de plus.

Madame le procureur avait requis quarante-huit mois contre le malfrat, faisant remarquer que «lors des faits, il ne s’est pas préoccupé de ce qu’il faisait subir à ses victimes».

On comprend sa stupéfaction. Habituellement, les malfrats sont particulièrement soucieux du bien-être de leurs cibles.

M. P.

 

1 20 minutes du 31 mars.

Thèmes associés: Justice

Cet article a été vu 137 fois

Recherche des articles

:

Recherche des éditions