Ne confondons pas…

Avec raison, la presse a fait grand cas de l’intervention de l’armée et de la protection civile dans la lutte contre le coronavirus. Malheureusement, dans leur ignorance, certains journalistes ont cru bon de qualifier de «civilistes» les membres de la protection civile (PC).

Je rappelle qu’il ne faut pas confondre les actifs de la PC avec les petites natures du service civil. Les «civilistes», à l’exception de ceux qui auraient été convoqués de toute façon, n’ont pas participé à la mobilisation.

Je ne doute pas, en revanche, qu’ils se répandent en applaudissements tous les soirs à 21h.

M. P.

Thèmes associés: Armée - Médias

Cet article a été vu 141 fois

Recherche des articles

:

Recherche des éditions