Féminicide

En 2014, en France, un individu congédié par sa compagne avait assassiné celle-ci, ainsi que ses parents, en dépit des plaintes qu’elle avait déposées contre l’homme, qui la harcelait.

La sœur et le neveu de l’ex-amie avaient porté l’affaire devant la justice, reprochant à l’Etat français un contrôle judiciaire inadapté1. La famille endeuillée a obtenu 100'000 euros de dommages et intérêts pour cet acte abominable.

Pourquoi donc faut-il que 20 minutes titre La France condamnée à la suite d’un féminicide? Il y avait tout de même un homme parmi les victimes.

Si le titreur du quotidien gratuit, au lieu de céder sans réfléchir à la mode langagière du néo-féminisme, se souciait d’exactitude, s’il possédait une once de culture et d’indépendance d’esprit, il aurait tout simplement évoqué un triple homicide.

Et tout le monde aurait compris!

M. P.

 

1 20 minutes du 21 avril.

Thèmes associés: Médias

Cet article a été vu 45 fois

Recherche des articles

:

Recherche des éditions