Péché capital

La section cantonale zuricoise des Verts a prononcé l’exclusion d’un abominable complotiste, qui avait osé prétendre que le coronavirus était «une grippe tenace montée en épingle par les médias», qui avait été auparavant condamné pour avoir, entre autres, refusé de vacciner ses bovins et qui prônait le traitement du virus avec de la vitamine C.

Ce membre du Grand Conseil zuricois était donc la honte de la section écolo du canton de Zurich. On lui aurait certainement pardonné des actes de vandalisme lors de manifestations en faveur du climat ou des propos insultants à l’égard des affreux qui ne partagent pas la ferveur militante des Verts dans la lutte contre le réchauffement climatique. Mais qu’il aille contre la doxa coronavirienne était plus que n’en pouvaient supporter les membres de l’ultra-démocratique et tolérant parti verdoyant.

On le lui fit donc bien voir!

M. P.

Thèmes associés: Divers - Environnement - Politiques diverses

Cet article a été vu 98 fois

Recherche des articles

:

Recherche des éditions