KGB: une belle brochette de bras cassés

Pour se débarrasser de l’avocat Alexeï Navalny, alors qu’il était en Russie, les as du KGB n’ont pas envisagé de l’écraser par mégarde sous un camion, de le pousser malencontreusement sous les roues du métro ou de le faire tomber dans une piscine. Non, ces bâtards l’ont empoisonné, en Russie, avec un poison qu’on ne trouve qu’en Russie, le Novitchok!

Après quoi, ils ont gentiment livré l’opposant à l’Allemagne, pour que celle-ci puisse découvrir le poison, sa composition et donc son origine.

Soyons sérieux!

Une telle accumulation d’indices pointés sur M. Poutine fait penser à une opération de provocation, au demeurant mal pensée et mal exécutée!

C. P.

Thèmes associés: Politique internationale

Cet article a été vu 111 fois

Recherche des articles

:

Recherche des éditions