Suicide de l’Occident

En manipulant le sens d’un mot et d’un contrat, le mariage, l’Occident perd toute crédibilité morale et, par contre-coup, politique dans le monde. Il devient même une entité nuisible, naturellement appelée à disparaître.

C’est le sort qu’il se choisit lui-même, en dehors même de toute menace externe, notamment par sa politique d’immigration.

Nos classes politiques sont à mille lieues de s’en rendre compte. Elles participent à l’inconscience générale et ne cherchent nullement à dissiper ces ténèbres.

Voilà pourquoi toute promesse d’avenir politique crédible passe dorénavant par une clarification du sens des mots dans le monde politique, et notamment de celui évoqué ci-dessus.

La sécularisation politique, en tant qu’elle nie toute relation de l’ordre politique avec la transcendance, que celle-ci soit morale ou religieuse, tue l’Occident. En prendre conscience, c’est déjà amorcer un retour à la vraie vie publique et politique.

Michel de Preux

Thèmes associés: Société

Cet article a été vu 355 fois

Recherche des articles

:

Recherche des éditions