Ne dites pas…

Ne dites pas: «A l’heure qu’il est (19 octobre à huit heures du matin), sur 1'632'288  tests Covid 19 effectués en Suisse depuis l’apparition du virus, 83'159 d’entre eux sont positifs selon l’Office fédéral de la santé publique (OFSP).» Dites: «A l’heure qu’il est (19 octobre à huit heures du matin), sur 1'632'288 tests Covid 19 effectués en Suisse depuis l’apparition du virus, 83'159 sont positifs selon l’Office fédéral de la santé publique (OFSP).»

Cela nous donne 5,09% de cas positifs – le plus souvent asymptomatiques ou légers – par rapport au nombre de tests effectués depuis le début de l’épidémie. Pour une population de quelque 8'500'000 habitants (Liechtenstein inclus), nous avons donc moins d’un cas positif sur cent. Ajoutons à cela que le nombre d’hospitalisations total (5447) représente quelque 0,065% de la population, soit soixante-cinq cas pour cent mille habitants et celui des décès (1837) 0,021%, soit vingt et un morts – presque toujours atteints d’autres pathologies – pour cent mille habitants1.

Il semble que les mesures prises depuis la fin du semi-confinement aient produit cet heureux résultat. On ne voit donc pas pourquoi on nous annonce toujours plus de contraintes susceptibles de pourrir durablement la vie des Suisses et de l’économie suisse.

Le pinailleur

 

1 https://www.bag.admin.ch/bag/fr/home/krankheiten/ausbrueche-epidemien-pandemien/aktuelle-ausbrueche-epidemien/novel-cov/situation-schweiz-und-international.html#-1315239417.

Thèmes associés: Politique fédérale

Cet article a été vu 329 fois

Recherche des articles

:

Recherche des éditions