Les nouvelles aventures...

Occasion à saisir

Le camp d'Auschwitz-Birkenau est menacé par les inondations qui ravagent le sud de la Pologne. Loin d'y voir méchamment le doigt d'un Dieu lassé par le lucratif tourisme auschwitzien, on se félicitera de l'occasion qui s'offrira peut-être à la direction du musée d'Auschwitz et aux autorités polonaises de faire procéder à de nouvelles reconstitutions, bien entendu parfaitement conformes aux bâtiments d'origine.

D'un gardien à l'autre

John Demjanuk, nonante ans, hospitalisé à trois reprises pour douleurs cardiaques, va être jugé et, selon toute probabilité condamné par un tribunal de Munich, après avoir été extradé des Etats-Unis, pour avoir été gardien de camp de concentration pendant la deuxième guerre mondiale et donc complice d'un grand nombre de meurtres de juifs. Il n'y a pas de preuves, mais les juges allemands, on le sait, possèdent la science infuse et estiment qu'il existe une suspicion de culpabilité très forte.

Un juge fédéral américain a ordonné l'expulsion vers l'Autriche d'Anton Geiser, huitante-cinq ans, pour avoir été gardien de camp de concentration.

Il suffit donc désormais d'avoir été gardien de camp pour être considéré comme auteur de crimes contre l'humanité. Les réserves de coupables potentiels s'épuisent, comme en témoigne le grand âge des accusés. Les gardiens de la mémoire raclent donc les fonds de tiroirs, sans se rendre compte qu'ils ont eux aussi une mentalité de gardes-chiourme.

Connaissez-vous Jean Plantin ?

Jean Plantin est un aimable quadragénaire qui a été poursuivi et condamné au début des années nonante pour contestation de crimes contre l'humanité, ses deux travaux de diplômes ayant eu le malheur de déplaire aux défenseurs de l'orthodoxie historique. C'est aussi le directeur des éditions Akribeia1, qui publient, fournissent ou dénichent toutes sortes d'ouvrages qu'on chercherait vainement en librairie. Si vous ne trouvez pas votre bonheur dans son catalogue internet, n'hésitez pas à écrire à Jean Plantin. Il se fera un plaisir de vous aider dans la mesure de ses moyens.

Jean Plantin publie également la revue Tabou qui, comme son nom l'indique, traite de sujets fort peu corrects politiquement et historiquement.

Peu de gens sont capables de mener un combat solitaire. Jean Plantin en fait partie.

Mariette Paschoud

1 Editions Akribeia, 45/3, route de Vourles, F-69230 Saint-Genis-Laval, www.akribeia.fr.

Thèmes associés: Révisionnisme

Cet article a été vu 1318 fois

Recherche des articles

:

Recherche des éditions