Bergoglio hérétique?

«L’opinion est une chimère, son effet, une réalité.»
J. Petit Senn

Certes, Bergoglio n’a pas parlé de mariage unisexe, mais d’une cohabitation civile entre personnes de même sexe. Au fond, peu importe. Les propos de Bergoglio n’en contredisent pas moins les Saintes Ecritures et notamment l’affirmation de saint Paul aux versets 26 et 27 du chapitre 1 de son Epître aux Romains, où chacun pourra le vérifier.

La question dépasse incontestablement l’objet évoqué. Elle met clairement en cause la légitimité de Bergoglio comme occupant du Siège apostolique, ainsi que la responsabilité de l’ensemble du clergé catholique romain, formellement engagée en cas de silence prolongé sur de tels propos tenus publiquement par un homme qui se prétend légitime successeur de Pierre.

Jamais sans doute, dans les temps modernes, la légitimité d’un pontife romain n’a été aussi clairement mise en cause. Les fidèles ont droit, ainsi que tous les hommes, à une clarification de sa part et, celle-ci ne venant pas, tous les clercs, sans exception, répondront devant Dieu de ce silence, évidemment complice, le moment venu.

Michel de Preux

Thèmes associés: Religion

Cet article a été vu 111 fois

Recherche des articles

:

Recherche des éditions