Fédéralisme

Mon ami Jean-Luc Addor n’est pas content. «Voici que le Conseil fédéral, dans une manœuvre particulièrement perverse et antidémocratique, veut nous confisquer notre victoire en se défilant au profit des cantons de la mise en œuvre d’une interdiction aujourd’hui de droit fédéral.»

Pour une fois, je ne partage pas son indignation. Laissons les cantons légiférer dans le cadre de leurs compétences, même si leur marge de manœuvre sera faible, compte tenu de l’injonction constitutionnelle. N’appelons pas de nos vœux un transfert de compétences centralisateur supplémentaire!

C. P.

Thèmes associés: Citations - Politique fédérale

Cet article a été vu 69 fois

Recherche des articles

:

Recherche des éditions