Ne dites pas…

Ne dites pas: «“A l’âge de 5 ans, je sentais déjà que je deviendrais un grand homme”, rembobine un politicien médiocre.» Dites: «“A l’âge de 5 ans, je sentais déjà que je deviendrais un grand homme”, se souvient un politicien médiocre.»

Si médiocre soit-il, le politicien peut aussi se rappeler ou se remémorer des sentiments. Inutile donc de recourir à une métaphore qui n’enrichit nullement la langue française.

D’ailleurs, la solution la plus adéquate, dans ce genre de cas, reste l’usage d’un verbe déclaratif: «“A l’âge de 5 ans, je sentais déjà que je deviendrais un grand homme”, déclare (dit, annonce, affirme) un politicien médiocre.»

Le pinailleur

N.B. il va de soi que le politicien médiocre ci-dessus mentionné n’existe que dans mon imagination.

Thèmes associés: Divers - Politique générale

Cet article a été vu 911 fois

Recherche des articles

:

Recherche des éditions