Nouvelles missions

La conseillère fédérale Viola Amherd veut «verdir l’armée»1. Elle a donc défini à l’intention de cette dernière de nouvelles missions: favoriser la biodiversité, installer des panneaux photovoltaïques, utiliser des carburants durables, le tout accompagné d’une «charte environnementale» destinée aux troupes. Le but de cette opération, qui, à ma connaissance, n’a soulevé aucune objection de la part des socialistes et du Groupe pour une Suisse sans Armée, est de réduire à terme les émissions de CO2 de l’armée de 40%.

A en juger par ses récentes prises de position, le chef du Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS) se préoccupe davantage de féminiser l’armée et de la convertir en une organisation verte que d’en faire l’instrument de la défense du pays, instrument qui ne permettrait plus qu’un sergent passe une partie de son cours de répétition à jouer les utilités en cuisine, faute d’effectifs suffisants pour que chaque sous-officier puisse commander un groupe.

M. P.

1 20 minutes du 1er septembre.

Thèmes associés: Armée - Environnement - Politique fédérale

Cet article a été vu 614 fois

Recherche des articles

:

Recherche des éditions