Intervention salvatrice

Je ne comprends pas grand-chose aux plans d’investissements du président Joe Biden ni aux réformes sociales qu’il promet. Je m’abstiendrai donc d’en discuter.

Mais j’ai appris avec un indicible soulagement que le congé parental, qui semble ne pas être universel aux USA, avait bénéficié d’un soutien de poids en la personne de Mme Megan Markle, duchesse de Sussex, femme du prince Harry et, donc, petite-fille par alliance de la reine Elisabeth II1. Cette noble personne, qui, avec sa famille, vit en Californie dans une somptueuse villa, est en effet particulièrement bien placée pour comprendre la situation des masses laborieuses confrontées à une naissance. Il est donc heureux qu’elle ait exhorté le Congrès à adopter les mesures nécessaires à l’introduction d’un congé parental conçu comme «un droit national, plutôt qu’une option limitée à ceux dont les employeurs ont mis en place des mesures, ou à ceux qui vivent dans l’un des rares Etats où un congé parental existe».

La duchesse de Sussex est socialiste, étatiste et centralisatrice. En Suisse, elle serait championne du soutien aux lois fédérales.

Que voilà une sotte princesse!

M. P.

 

1 https://www.20min.ch/fr/story/joe-biden-se-dit-optimiste-sur-le-vote-de-ses-plans-de-depenses-299580905151.

Thèmes associés: Economie - Politique internationale - Société

Cet article a été vu 594 fois

Recherche des articles

:

Recherche des éditions