Citations

A propos de l’évocation des grands hommes de l’histoire de France:

(…) Les «professeurs des écoles» recrutés aujourd’hui dans les rangs des étudiants en Psycho / Socio recyclés ne connaissent rien à la plupart de ces «grands hommes», et contestent l’appellation elle-même. La Géographie a suivi la même pente mondialiste, c’en est fini des grands fleuves français ou des massifs montagneux. Et l’on préfère étudier une obscure peuplade africaine que la Gaule gallo-romaine ou la Guerre de Trente ans!

En fait, il faudrait dire, une fois pour toutes: Etudiez toute l’Histoire de France. Accrochez-vous au fil conducteur du récit national. Et si ce récit tire vers le roman, quelle importance? Avoir appris précocement que Charles Martel arrêta les Arabes à Poitiers ne m’empêcha pas, plus tard, de réviser mon savoir parcellaire et de relativiser le poids d’une victoire qui s’est opérée à une date incertaine pour un bénéfice très relatif, puisque lesdits Arabes campèrent encore quelques siècles dans le sud de la France, et montèrent même jusqu’en Bourgogne — où ils s’établirent vignerons, preuve que le bon sens finit toujours par l’emporter, surtout quand on l’arrose à la romanée-conti.

Jean-Paul Brighelli, La lettre de Causeur, 25.1.2021.

***

A propos du réchauffement climatique et des moyens à mettre en œuvre pour le contenir:

Au lieu de se prémunir des effets nuisibles d’un réchauffement, ces ressources sont mobilisées à tout prix afin d’en réduire une des causes possibles. Il est vrai qu’une réponse d’adaptation au défi climatique n’apparaît ni grandiose ni héroïque. Cela suppose le conditionnement des bâtiments et de l’espace urbain, des variétés de plantes acclimatées, de meilleures protections contre les éboulements et les inondations, des travaux d’endiguement, une meilleure gestion de l’eau. On s’adapte à petite échelle, locale ou régionale, sans besoin d’aucune gouvernance mondiale. Voilà de quoi mettre au chômage des milliers de délégués et de journalistes à la COP26. Ils s’en défendront avec leur rhétorique onusienne, celle du charabia, de la peur planétaire et de l’exclusion de toute dissidence.

Michel de Rougemont, https://blog.mr-int.ch/?p=8276, 14.11.2021.

Thèmes associés: Citations

Cet article a été vu 435 fois

Recherche des articles

:

Recherche des éditions