Lutte efficace

«A 14 fr. le paquet de clopes, les jeunes hésiteraient», titrait 20 minutes le 6 décembre.

C’est forte de cette conviction, fondée naturellement sur de savantes études, que l’Association suisse de prévention contre le tabagisme, soutenue par d’autres organisations comme la Ligue contre le cancer ou Addiction suisse, préconise une hausse des taxes qui ferait passer le prix du paquet de cigarettes de 8 francs en moyenne à 14 francs.

Je suis persuadée que ce prix prohibitif fera diminuer le nombre de fumeurs recensés et pas seulement chez les jeunes.

Mais, les mêmes causes produisant les mêmes effets et la prohibition entraînant automatiquement le commerce clandestin, il est aussi certain que c’est la contrebande qui fournira leur provision de cigarettes aux fumeurs impénitents dépourvus de moyens financiers.

Il est louable de souhaiter préserver la santé des populations. Mais il faut savoir raison garder: à force de lutter contre le tabac, l’alcool, la consommation des matières grasses ou celle du sucre et du sel, à force d’imposer aux gens, pour leur bien, des comportements dont ils ne veulent pas, les associations de prévention nous préparent une société dans laquelle un plat d’endives à l’eau consommé à la lumière d’une bougie sera le summum du plaisir.

Les protecteurs de la santé auront alors fort à faire dans le domaine de la prévention du suicide…

M. P.

Thèmes associés: Economie - Société

Cet article a été vu 443 fois

Recherche des articles

:

Recherche des éditions