Ragots

Le 7 mars, 20 minutes en ligne se faisait l’écho, avec toutes les précautions d’usage dans la presse sérieuse, d’une passionnante information: Poutine cacherait sa maîtresse et leurs enfants en Suisse1.

Comme je ne suis pas une lectrice assidue des ragots people, j’ignorais que le président russe fût censé mener, selon des rumeurs datant de l’an de grâce 2007 déjà, une vie dissolue aux côtés d’une ancienne athlète aujourd’hui âgée de trente-huit ans, avec qui il aurait fondé une famille.

Habituellement, quand deux personnes sont «en couple» depuis quinze ans, et ont de surcroît des enfants, on abandonne le terme devenu péjoratif de «maîtresse» pour recourir à celui de «compagne». Mais quand il s’agit du dictateur russe, les euphémismes ne sont pas de mise.

D’ailleurs, le quotidien gratuit nous en raconte de belles sur ce couple improbable, toujours sous toute réserve et au conditionnel, bien entendu: figurez-vous que, «selon les sources, tous deux auraient eu trois ou quatre enfants ensemble». Tous deux ensemble, quel exploit!

On attend maintenant que la police débusque l’hypothétique tribu poutinienne pour que la Confédération puisse la réexpédier dare-dare vers la sainte Russie, histoire de rendre sa bonne humeur au chef de famille.

M. P.

 

1 https://www.20min.ch/fr/story/poutine-cacherait-sa-maitresse-et-ses-enfants-en-suisse-879948557728.

Thèmes associés: Médias - Politique internationale

Cet article a été vu 364 fois

Recherche des articles

:

Recherche des éditions