Aide militaire

M. Zelensky réclame des armes. C'est de bonne guerre.

Pour l'instant, la Suisse ne s'est pas jointe aux Etats-Unis, ni aux pays de l'UE qui donnent satisfaction au président ukrainien. Elle n'est d'ailleurs pas censée le faire.

Elle pourrait néanmoins, «avec toute la modestie d'un petit Etat comme le nôtre», se «mobiliser aux côtés des acteurs de la politique mondiale de sécurité» en fournissant au président Zelensky un lot de gnägis, afin qu'il puisse changer de pull gris-vert chaque fois qu'il se présente devant les caméras.

M. P.

Thèmes associés: Armée - Coups de griffe - Politique internationale

Cet article a été vu 526 fois

Recherche des articles

:

Recherche des éditions