Quand les idiots s’unissent

Samedi 9 avril, 20 minutes titrait: «Ils manifestent pour réduire la pollution en bossant moins», puis exposait que «les Suisses se sont mobilisés pour protéger la planète (…). Organisé conjointement par la Grève du climat, des syndicats, des collectifs féministes et d’autres organisations, l’événement a réuni 200 personnes à Genève».

Alors, d’une, je ne vois pas en quoi une bande de deux cents traîne-patins qui proposent qu’on les paie à ne rien branler sous prétexte de sauver la planète constitue une mobilisation des Suisses. Et, de deux, j’ai une proposition pour eux: ils peuvent ne pas travailler du tout et ne pas être payés du tout. Je parie que ça va accélérer le sauvetage de notre terre à fond les ballons.

X. S.

Thèmes associés: Environnement - Facéties

Cet article a été vu 332 fois

Recherche des articles

:

Recherche des éditions