Bricoles

Scandale

Pour que les trois matches de Ligue d'Europe que devra disputer le Lausanne-sport puissent avoir lieu à la Pontaise, afin que nos footballeurs chéris n'aient pas à recevoir leurs nobles adversaires ailleurs qu'en notre bonne ville de Lausanne, la Municipalité de notre si riche commune a décidé d'investir trois cent mille francs dans la mise au normes du vieux stade.

Cette décision me fâche considérablement, d'abord parce que, en tant que contribuable, je vais devoir participer à cette coûteuse plaisanterie alors que je ne m'intéresse pas le moins du monde au football; ensuite et surtout parce que tout le monde sait depuis la votation de septembre 2009 sur l'avenir de la Pontaise que le projet «Métamorphose» condamne le stade. On va donc dépenser des centaines de milliers de francs juste pour faire plaisir pendant quelques heures à un nombre somme toute restreint de joueurs, entraîneurs et amateurs de football. C'est scandaleux! (mp)

Casse-pied

Bernard Rappaz, chanvrier valaisan condamné à cinq ans et huit mois de prison, continue à nous casser les pieds. Ses coûteux allers et retours de la prison à son domicile puis de son domicile à la prison, ainsi que le spectacle des culottes baissées des autorités valaisannes nous fatiguent.

Il est lamentable pour un gouvernement de céder au chantage.

De deux choses l'une: ou bien Rappaz, qui, incarcéré une troisième fois, a entamé une nouvelle grève de la faim, se moque du monde et il n'y a aucune raison de ne pas le nourrir de force; ou bien il est vraiment décidé à mourir et alors, par pur altruisme et respect des droits de l'homme, on devrait lui fournir, un soir, dans sa cellule, une corde, une dose adéquate de barbituriques et une fiole de poison, afin qu'il puisse choisir le moyen de mettre fin à ses jours et qu'on en finisse.

Gageons qu'il serait bien vivant le lendemain pour continuer à nous pomper l'air!

Bedoume

La conseillère nationale Doris Stump estime que le mot «mère» est un terme sexiste qui «véhicule tous les clichés de la femme fragile». Elle veut le remplacer par «parent».

Outre qu'il faut être tout sauf fragile pour assumer correctement le rôle de mère, la conseillère nationale, évidemment socialiste, est complètement ringarde: on ne dit plus «parent» mais «géniteur/trice».

Quand elle aura mis à jour ses connaissances, Madame – plus probablement Mademoiselle – Stump pourra exiger qu'on remplace «Papa» par «Gégé» et, pour éviter les confusions, «Maman» par «Nini». Ça, au moins, c'est égalitaire, c'est moderne! Que dis-je ? C'est postmoderne!

Peccadilles

A la suite des doléances de vacanciers qui se sont fait détrousser sur les routes espagnoles, l'ambassadeur d'Espagne à Berne a tenu à minimiser la gravité des faits: «Lors des attaques sur l'autoroute (…), lorsque les forces de l'ordre retrouvent les auteurs, le butin saisi ne dépasse jamais quelques centaines d'euros. Cela ne justifie pas qu'ils soient mis en prison.»

Avec de telles façon de voir, il n'est pas étonnant que l'Espagne affiche un taux de criminalité plus bas que les autres pays d'Europe.

Elle est loin l'époque où l'on disait: «Qui vole un œuf vole un bœuf.»

Objectivité

«Les plus jolies sont toutes musulmanes!» clamait joyeusement mon quotidien gratuit habituel au lendemain de l'élection de Miss Neuchâtel-Fête des vendanges gagnée par une Tunisienne, une Kosovare et une Marocaine.

Il semble hélas que ce beau succès soit dû avant tout à la nécessité de «faire un pied de nez à l'UDC du canton» et d'illustrer les vertus «d'un canton terre de tolérance et d'intégration», selon la miss de l'année précédente, une dénommée Sonia Hachler, «elle-même fervente musulmane».

Miss Hachler ne nous dit pas comment ces demoiselles concilient la fervente pratique de leur religion avec la nécessité de se montrer à moitié nues devant un jury dont on peut supposer qu'il n'est pas composé de femmes voilées uniquement.

M.P.

Thèmes associés: Coups de griffe

Cet article a été vu 1268 fois

Recherche des articles

:

Recherche des éditions