Jeunes pleins d’idées

Tout le monde le sait depuis longtemps: la jeunesse a quantité de choses à apprendre à ses aînés, raison pour laquelle existent en divers endroits des parlements de jeunes, qui énoncent des idées forcément originales ou innovantes. Ces dernières font la joie de certains parlementaires fédéraux authentiques et pas démagogues du tout, qui les reprennent à leur compte1.

Parmi les plus récentes de ces brillantes suggestions, citons la promotion professionnelle des jeunes cadres compétents issus de l’armée, les postulations anonymes avec curriculum vitae sans nom ni photo ni âge ni sexe «pour garantir l’égalité des chances», l’armée facultative pour toutes et tous incluant des «alternatives dans les domaines sociaux», l’interdiction du cyber-harcèlement, la création d’une norme contre la transphobie – ô cher article 261bis! –, la levée de l’interdiction de nouvelles centrales nucléaires, l’abandon de l’asphalte et la création de routes blanches pour lutter contre la chaleur en ville.

Toutes ces propositions ne sont pas sottes, mais, pour l’originalité et le caractère innovant, on repassera. D’ailleurs, comme le fait remarquer le journaliste de service, les conseillers nationaux – dont je tairai les noms, car je ne leur veux pas de mal – qui se sont chargés de soumettre le fruit des réflexions de la génération montante aux élus du peuple souverain ont «eu le plaisir de trouver des jeunes qui marchent pile poil dans leurs pas».

Les jeunes sont devenus vieux. Quel dommage!

M. P.

 

1 https://www.20min.ch/fr/story/job-routes-armee-les-elus-adoptent-des-propositions-de-jeunes-496918296960

Thèmes associés: Jeunesse - Politique fédérale

Cet article a été vu 206 fois

Recherche des articles

:

Recherche des éditions