Tout ça pour ça!

L'introduction du changement de sexe sur simple déclaration à l'état civil, le 1er janvier de cette année, a engendré plus de demandes que prévu1. En effet, le nombre de demandes dans les grandes villes – les ploucs de nos bourgs et campagnes ne semblent pas intéressés, à moins que les enquêteurs médiatiques trouvent trop fatigant de se préoccuper d'eux – dépasse, à l'heure qu'il est, les trois cent cinquante personnes.

Notre pays comptant actuellement plus de 8'700'000 habitants, on comprend que le président de l'Association suisse des officiers d'état civil soit tout réjoui de ce phénoménal succès.

On peut cependant se demander s'il était bien nécessaire d'introduire cette réforme de l'état civil uniquement pour permettre à quelques beaux messieurs de se faire appeler Madame et à quelques gentes dames de se faire appeler Monsieur.

M. P.

 

1 20 minutes du 8 août.

Thèmes associés: Egalité, discriminations - Politique fédérale

Cet article a été vu 167 fois

Recherche des articles

:

Recherche des éditions