Citation

A propos de la votation sur l'AVS et l'âge de la retraite des femmes:

Et on retombe là dans l'Everest de cette culture de la baudruche en vogue au sein de notre société, et que j'exècre: à savoir le moment où des gens qui vivent de mes impôts, gagnent largement leur vie sans avoir jamais produit la moindre richesse, viennent nous expliquer que le système qui les engraisse depuis des décennies est en réalité fondamentalement vicié. Des gens qui enchaînent présidences de fondation, postes de secrétaires syndicaux et conseils d'administration, mais qui viennent jouer les défenseurs des petites gens. A ce petit jeu, je crois que c'est l'inénarrable Ada Marra qui vient de percuter le plus violemment le mur du çon chez nos amis de 24 heures: «Cela me met en colère que les femmes et les classes populaires doivent subir le vote des classes dominantes pour lesquelles ce n'est pas un problème de travailler jusqu'à 65 ans», s'indigne la conseillère nationale PS. Diantre! Quelqu'un aurait rétabli le suffrage censitaire en douce! En outre, je ne suis pas allé vérifier, mais je crois me souvenir qu'un élu au National, homme ou femme, touche dans les 150 plaques par an. Cela fait un peu beaucoup pour avoir le toupet de venir vomir les «classes dominantes» auprès de ploucs qui ont le tort de mal voter.

Raphaël Pomey, Il y a des lendemains de votations en enfer, 26.9.2022, https://app.partager.io/publication/undieupasdemaitre/post/796.

Thèmes associés: Citations - Egalité, discriminations - Politique fédérale

Cet article a été vu 298 fois

Recherche des articles

:

Recherche des éditions