Les nouvelles aventures...

 

Encore la multiplication

      Selon le Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF), cinq cent mille rescapés de la shoah sont encore en vie aujourd'hui et six à dix pour cent d'entre eux meurent chaque année. On n'ose évidemment pas se demander combien, dès lors, ils pouvaient être en 1945. Toutefois, on ne peut s'empêcher de penser qu'il devait y en avoir pas mal. Mais foin de ces sordides évaluations.

     Disons simplement que si les chasseurs de nazis et de révisionnistes surveillaient un peu mieux leurs propos, les mauvais esprits seraient peut-être moins tentés de se poser des questions.

 

Un immigré reconnaissant

          Le chasseur de nazis Serge Klarsfeld se mêle de faire du révisionnisme. Il a récemment déclaré sur les ondes de la radio romande que la Suisse avait refoulé, pendant la deuxième guerre mondiale, moins de trois mille juifs, et non quelque vingt-quatre mille comme le prétend le Rapport Bergier, et qu'en outre un nombre assez important de ces juifs refoulés avaient survécu. Selon lui, la Suisse, qui a en revanche accueilli trente mille juifs, est «d'une certaine façon» diffamée.

         Interrogé à la suite de cette prise de position, le plus que politiquement correct député démocrate-chrétien Jacques Neirynck s'est empressé de déclarer que les chiffres n'avaient aucune importance et que la Suisse n'était pas moins coupable pour avoir refoulé moins de juifs.

          Né en 1931 en Belgique où, nous dit-il, il savait déjà en 1942, à l'âge de onze ans, que les juifs déportés allaient à la mort, l'infatigable Jacques Neirynck a obtenu la nationalité suisse en 1996, année de la création de la Commission Bergier, en pleine affaire des fonds en déshérence, alors que notre pays était en butte à la calomnie et au mépris universels, ce que ce candidat à la citoyenneté helvétique ne pouvait ignorer. Apparemment, il n'y regardait alors pas de si près.

         On se prend à regretter que notre pays ne l'ait pas refoulé vers sa Belgique natale.

 

 Mariette Paschoud

 

Thèmes associés: Révisionnisme

Cet article a été vu 1347 fois

Recherche des articles

:

Recherche des éditions