Bricoles

Démocratie

On sait bien que, pour un démocrate, le peuple a toujours raison. On reste donc stupéfait de constater que le coup d'Etat, en Egypte, qui a vu l'arrestation du président Morsi régulièrement élu et son procès, est approuvé par des démocrates pur sucre.

De même, le président Hollande, qui recueille 21% d'opinions favorables, a réussi à imposer le «mariage pour tous» contre l'avis d'une grande majorité de la population. Un vrai démocrate !

Le Grand Conseil vaudois avait cru bon d'instituer une Commission de haute surveillance du Tribunal cantonal, composée de sept députés. Mais cette commission, lorsqu'un dysfonctionnement est révélé dans l'application des peines, est priée de regarder ailleurs et de passer son chemin (cp)

Skander Vogt

Par ordre du Tribunal fédéral, la justice vaudoise est obligée de se pencher à nouveau sur les responsabilités des différents acteurs dans le drame de Skander Vogt, ce crétin mort intoxiqué par les fumées de son matelas, auquel il avait mis le feu.

Les journalistes «people» consacrent des pages entières (et surtout des photos, car elle est jolie) à la sœur de ce criminel, qui évoque leurs souvenirs d'enfance.

Il y a neuf accusés sur le banc d'infamie, mais le seul responsable de l'issue fatale est évidemment Vogt lui-même.(cp)

Otages

Pourquoi la France doit-elle déplorer que plusieurs de ses ressortissants soient retenus en otages dans différents pays alors qu'il n'y a jamais aucun otage chinois, anglais ou américain?

Parce que la France paie pour récupérer ses otages, directement ou par l'intermédiaire d'une assurance, ce qui constitue évidemment une puissante incitation, pour les bandes djihadistes, à continuer une activité si lucrative. La seule voie pour faire cesser ce trafic est de refuser toute négociation avec les ravisseurs et de sacrifier les prochains otages. Le chantage cessera. (cp)

Libre circulation

L'Union suisse des professions libérales vient de découvrir que la libre circulation n'est pas comprise de la même manière en Suisse et dans d'autres pays de l'Union européenne. «Un architecte qui veut travailler dans un des Länder allemands sera confronté à un tel dédale bureaucratique  que, noyé sous les formulaires, il abandonnera», relève Pirmin Bischof, président. Il poursuit: «Et comment garantir que les étrangers qui accèdent à notre marché très libre ont les qualifications requises?»

Il y a mieux: un Roumain entre en Suisse à l'âge de soixante-quatre ans, au bénéfice d'un contrat de travail. Il obtient un permis B pour lui et son épouse. A son prochain anniversaire, il touche l'AVS (petite rente) mais aussi les prestations complémentaires, comme un Suisse.

Ne pourrait-on revenir au système des contingents sans ressusciter le permis pour saisonniers? (cp)

Carnet noir

Je suis en deuil à la suite d'un quintuple décès annoncé par mon quotidien habituel – cet avis tient lieu de lettre de faire-part.

J'ai appris en effet le 18 novembre, avec sept ans de retard et la douleur que vous pouvez imaginer, le «décès accidentel à 507 ans» d'une palourde qui m'était chère. Maudits soient les  chercheurs britanniques qui, en ouvrant le malheureux coquillage, l'ont «malencontreusement  tué».

Mes larmes coulaient encore évidemment quand, le 20 novembre,  la même source a fait état du «décès de quatre baleines rares» qui s'étaient échouées sur une plage de Nouvelle-Calédonie.

Qui comprendra mon désespoir ? Où est la cellule de soutien psychologique? (mp)

Réjouissez-vous !

Soyez dans la joie, mes frères et sœurs: on va vous offrir bientôt une nouvelle occasion d'aider votre lointain prochain. En effet, le Programme des Nations Unies pour  l'environnement prévoit que l'Afrique pourrait se trouver dans la pénible nécessité de débourser chaque année deux cents milliards de dollars pour s'adapter aux changements climatiques.

Assurément, quand on parle de faire payer l'Afrique, dans ce cas comme dans bien d'autres, on entend recourir aux programmes d'aide au développement financés par les «pays riches». Donc, c'est à votre porte-monnaie que, directement ou indirectement, il sera fait appel une fois de plus. N'est-ce pas là une excellente nouvelle?

Autre sujet d'intense satisfaction: le Programme des Nations Unies pour l'environnement est, avec l'Organisation météorologique mondiale, l'auteur de la splendide invention qu'est le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), qui s'accroche à son réchauffement climatique comme vous en ce moment à vos doudounes et à vos écharpes. (mp)

Prenez garde! Rail Brother vous regarde!

Il est possible depuis peu de se connecter à internet gratuitement pendant une heure dans certaines gares de notre beau canton. Mais, ô scandale, les CFF ont de ce fait accès à des données qu'ils comptent utiliser pour «dresser des profils de déplacements» et «optimiser la circulation des personnes dans les gares». En d'autres termes et avec leur accord – cette affaire de transmission de données est annoncée dans les conditions générales de vente (gratuite ?!?!) qui règlent l'utilisation de la connexion sans fil dans les gares –, les internautes du rail sont épiés et ça ne fera qu'empirer avec l'extension du «cadeau» empoisonné.

Les malheureux  espionnés rejoignent ainsi les innombrables victimes – consentantes – de la Migros et de Coop qui, par l'intermédiaire des cartes Cumulus ou Supercard, violent honteusement la sphère privée de leurs clients en surveillant leurs goûts et préférences; cela à des fins purement mercantiles évidemment, ce qui est, on en conviendra, inadmissible de la part d'entreprises commerciales.

Peu m'importe que les CFF sachent où je me rends et à quel rythme, que la Migros découvre que je nourris mes chats avec de la pâtée M-Budget et que Coop constate qu'on consomme régulièrement chez moi de la bière Prix Garantie, puisque je paie mes billets et mes marchandises et qu'on m'offre en échange quelques avantages.

Les gens qui ont quelque chose à cacher ou qui, tout simplement, ne veulent pas donner certains renseignements n'ont qu'à s'abstenir d'utiliser internet dans les gares et de présenter une carte de fidélité à la caisse des grands magasins.

Et qu'on cesse de nous empoisonner avec de prétendues atteintes à la sphère privée qui sont sans commune mesure avec la limitation, au nom de la démocratie, de certaines libertés individuelles. Après tout, quand les instituts spécialisés procèdent à des sondages, ce qui se produit sans arrêt, personne ne crie haro sur l'indiscret. (mp)

Gastronomie militaire

Des élus de gauche suisses veulent que les militaires mangent moins de viande, et  préconisent que l'armée suisse imite l'armée norvégienne, qui oblige tous ses soldats à consommer un repas végétarien par semaine, au nom de la protection de l'environnement, naturellement, et de la nécessité de réaliser des économies, bien sûr – deux arguments qui sont censés emporter l'adhésion des électeurs.

Tant qu'à faire, pourquoi n'exigent-ils pas qu'on mette les militaires au pain et à l'eau?

Toutefois, nous devons être reconnaissants à la gauche de cette fausse bonne idée, car elle a permis au titreur de 20 minutes d'accoucher d'un intitulé à la mesure de son immense talent: «Mettre les bidasses au régime sans bidoche.» (mp)          

Cet article a été vu 1364 fois

Recherche des articles

:

Recherche des éditions