Déviationnisme

L'Italie n'est pas encore dotée d'une loi antirévisionniste, ce qui, d'une certaine façon, fait d'elle un pays sous-développé. Inutile de dire, toutefois, que le monde bien-pensant est à l'œuvre pour remédier à cet état de choses et qu'une loi sage et appropriée est à l'étude au Parlement italien

Hélas, le projet de loi se heurte d'une part à l'opposition du Mouvement 5 étoiles de l'humoriste Beppe Grillo, qui compte cent soixante-trois parlementaires, et d'autre part à celle d'historiens pour qui ce genre de disposition, d'ailleurs assez inefficace – il est vrai que le nombre des «négationnistes» condamnés au nom de l'article 261 bis et autres lois du même tonneau est très inférieur à ce qu'on serait en droit d'attendre –, relève d'un arsenal totalitaire et débouche de surcroît sur des procès qui offrent aux coupables, la possibilité de propager leurs thèses honteuses.

Il s'est  même trouvé un chercheur pour tenir des propos à relents antisionistes.

Ils sont fous ces Italiens!

Mariette Paschoud

Thèmes associés: Révisionnisme

Cet article a été vu 964 fois

Recherche des articles

:

Recherche des éditions