Départ

Jacques Chessex a quitté brusquement ce monde le 9 octobre en début de soirée, alors qu'il était entouré d'amis et d'admirateurs.

Aussitôt, la douleur du chœur des louanges, répercutée par la presse, s'est donné libre cours, les choristes en rajoutant dans l'hyperbole et l'hagiographie.

Jacques Chessex avait du talent. Nul ne le conteste. Et c'est à juste titre que Claude Paschoud écrivait, en mai 1971, en conclusion d'un article consacré à Carabas: «M. Chessex ne se pose pas – heureusement – en modèle de vertu. Il dit ses passions, ses haines, ses tourments. Il dit aussi ses femmes, ses beuveries, son pays qui vit dans ses tripes comme y coule le petit vin blanc. Et ça sonne juste.» Mais les livres de l'écrivain vaudois furent de qualité inégale, et ceux qui eurent le plus grand retentissement ne furent pas forcément les meilleurs. Je n'ai pas aimé L'Ogre qui lui valut pourtant le prix Goncourt.

Toutefois, je laisse à plus compétent ou plus flatteur que moi le soin de commenter son œuvre comme il convient.

Quant à moi, je garde de Jacques Chessex deux souvenirs: celui, à l'époque de mon adolescence, d'un voisin de quartier qui, compte tenu de sa réputation, en l'occurrence imméritée, était la terreur des mères de jeunes filles en fleur; celui d'un collègue «inclassable» et indépendant, qui fut mon mentor – en tout bien tout honneur, contrairement à ce que prétendirent à l'époque certains mauvais esprits – durant mon bref passage au gymnase de la Cité, ce dont je lui suis profondément reconnaissante.

En mai 1971, Chessex eut le bon goût de rire de la caricature – reproduite ici – que lui consacrait notre dessinateur de l'époque. Nous lui en savons gré, tout comme nous lui savons gré d'avoir été autre chose que celui qui, dans l'esprit quelque peu tourmenté de la journaliste et «écrivaine» Anne-Sylvie Sprenger, «restera à jamais “le plus grand écrivain que la Suisse ait connu”»1.

NOTES:

[1] Tribune de Genève du samedi 10 octobre.

Cet article a été vu 1231 fois

Recherche des articles

:

Recherche des éditions