Grotesque

La lutte contre le racisme ne recule devant aucun ridicule. C’est ainsi que le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) français utilise, dans ses enquêtes statistiques sur le taux de représentation de la «diversité» à la télévision, la notion de «perçu comme». On voit donc sur les écrans de la télévision française des gens «perçus comme blancs» et des gens «perçus comme non blancs». Dame, comme les races n’existent pas…

Il me paraît toutefois que le choix de la (non-)couleur reste discriminatoire. Pourquoi pas «perçus comme noirs» ou «perçus comme non asiatiques»? On n’en sort pas.

Reste une certitude: le CSA doit être «perçu comme dingue».

Thèmes associés: Egalité, discriminations - Immigration - Médias

Cet article a été vu 2687 fois

Recherche des articles

:

Recherche des éditions