Ah! qu’en termes galants…

Début janvier, une automobiliste thurgovienne charitable s’est arrêtée pour porter secours à un homme garé au bord de la route, qui paraissait en difficulté. Mal lui en a pris: elle a été agressée, battue et soulagée de plusieurs milliers de francs. Voici le signalement du voyou fourni par mon quotidien habituel: «[Il] mesurerait 1,75 mètre et parlerait un allemand lacunaire.»

Il s’agit très certainement d’un Welche allergique à la langue de Gottfried Keller…

M. P.

Thèmes associés: Coups de griffe - Humeur - Immigration - Médias

Cet article a été vu 2736 fois

Recherche des articles

:

Recherche des éditions