Un squatteur

Qu’y a-t-il de plus insupportable qu’un chanteur sans talent, sans imagination et sans inspiration qui reprend les plus grands succès d’une immense artiste au prétexte de lui rendre hommage? Après avoir pillé sans vergogne le patrimoine de la vieille chanson française, le sieur Benguigui dit Patrick Bruel s’est attaqué au répertoire de Barbara qu’il massacre allégrement dans un récent album. Le seul hommage tolérable qu’on puisse rendre à Barbara, c’est d’inciter Bruel à fermer sa grande g… pour nous permettre d’écouter encore Barbara. (cp)

Thèmes associés: Coups de griffe - Culture

Cet article a été vu 552 fois

Recherche des articles

:

Recherche des éditions