Ne dites pas…

Ne dites pas: «Vous n’êtes pas sans ignorer que la nouvelle loi sur la préservation et la promotion du parc locatif (LPPPL) est une machine étatique et bureaucratique qui porte atteinte au droit de propriété, qui ne créera pas un seul nouveau logement à prix abordable et que devraient rejeter, le 12 février, tous les citoyens vaudois dotés d’une once de bon sens.» Dites: «Vous n’êtes pas sans savoir que la nouvelle loi sur la préservation…»

Et tant pis si vous faites de la peine au Conseil d’Etat, au Grand Conseil et à tous les politiciens de diverses tendances qui ne voient de salut que dans l’interventionnisme des communes et du Canton.

Le pinailleur

Thèmes associés: Coups de griffe - Politique vaudoise

Cet article a été vu 753 fois

Recherche des articles

:

Recherche des éditions